6 clés de coach pour dépasser le perfectionnisme au travail

développez votre carrière

Besoin de ressources gratuites pour développer votre confiance, votre leadership & votre carrière ? 

Dépasser le perfectionnisme

La définition du perfectionnisme est “une tendance excessive à rechercher la perfection”.

Il est louable de mettre la barre haut, de vouloir réussir, progresser professionnellement et développer ses compétences, de prendre ses responsabilités et de viser des rôles de leadership.

Cela crée une saine compétition dans le but de se dépasser et d’améliorer ses performances.

Mais quand on a des standards impossibles à atteindre pour soi-même, pour les autres et qu’on nourrit l’obsession de correspondre à des diktats sociaux irréalistes et peut épanouissants, le perfectionnisme devient maladif, délétère et toxique.

 

A lire : êtes vous perfectionniste ? 20 signes que vous êtes un perfectionniste au travail.

 

De fait, le perfectionnisme peut être adapté (sain, positif et fonctionnel) ou inadapté (malsain, négatif et dysfonctionnel), selon les experts (Stoeber, 2018).

C’est la raison pour laquelle, dans les entretiens d’embauche, au moment d’aborder la personnalité, cette caractéristique est l’une des plus utilisées à la fois pour décrire une qualité et un défaut (en expliquant qu’on a les défauts de ses qualités).

Cela dit, je vous conseille d’éviter ce trait de caractère dans le processus de recrutement, car il est trop courant et ne vous fera pas sortir du lot.

Mais cet exemple illustre la difficulté : être perfectionniste est un défaut socialement acceptable dans un environnement de travail où il faut toujours viser plus haut, faire plus et mieux.

Sauf quand ça ne l’est plus.

Car le perfectionnisme a ses limites, qui peuvent conduire au workaholisme, à l’épuisement professionnel, voire au burn out ; jusqu’à détruire littéralement votre vie.

En cause, les conditionnements d’une société très tournée sur une certaine idée de la perfection (les mensurations de Barbie, le salaire de Warren Buffet), sans considération pour son bien-être ou bonheur personnels, et une image de soi tournée vers l’accomplissement et les signes extérieurs de réussite et de richesse.

Dans cet article, nous allons aborder les avantages et les inconvénients du perfectionnisme, et la façon de le dépasser.

 

Les avantages et les inconvénients du perfectionnisme au travail

 

Les avantages du perfectionnisme au travail

  • Une attention donnée aux détails
  • La capacité à prendre des projets (toujours plus de projets)
  • La fiabilité : vous êtes quelqu’un sur qui on peut compter
  • La volonté de vous éprouver dans l’action et d’être tendu vers les objectifs et les résultats
  • Le goût de la performance et de l’excellence
  • La passion, qui confine parfois à l’obsession, pour votre travail ou votre art

 

Les inconvénients du perfectionnisme au travail

 

Vous vous souvenez quand petits, on sautait sur des dalles en s’imposant de poser les pieds à l’intérieur du carré, sans marcher sur les lignes autour, au risque de voir un malheur s’abattre sur nous ? (non, j’étais la seule à faire ça ?)

C’est le type de rigidité mentale qu’amène le perfectionnisme (qui inclut souvent, mais pas toujours, des TOC, ces troubles obsessionnels compulsifs, ou des troubles anxieux).

Il existe des inconvénients au perfectionnisme dans une carrière professionnelle, qui peuvent limiter la productivité, empêcher la prise de décision et retarder l’action quand :

  • Vous rechignez à prioriser. Un perfectionniste a besoin de tout contrôler et peut avoir du mal à déléguer ou à relâcher l’attention sur des détails mineurs ou non essentiels pour se focaliser plutôt sur l’important
  • Vous voulez toujours surdélivrer. Cette injonction interne, cette attente d’être excellent partout est liée à des émotions d’anxiété, de manque de confiance, de doute permanent et de syndrome de l’imposteur
  • La peur de l’échec, de l’erreur, comme vos doutes sur vous-même peuvent vous conduire à une anxiété maladive. Vous devenez très prudent, vous évitez de sortir de votre zone de confort. Cette disposition limite la créativité et l’innovation. Vous ne poursuivez un objectif que lorsque vous êtes à 100% sûr de réussir.
  • Vous procrastinez. Le perfectionniste a tellement de doutes par rapport à la moindre action que cela le paralyse et le conduit à vérifier à deux fois devant la moindre action à accomplir, le moindre projet à lancer.
  • Vous êtes très exigeant vis-à-vis des autres. Vous les jugez durement, car vos standards sont très élevés, voire impossibles à atteindre.
  • Vous êtes dépendant du regard des autres. Le moindre feedback vous affecte de façon importante. Vous voulez donner l’impression d’être parfait.

 

A lire : Appliquez ces 6 conseils pour maîtriser votre anxiété (même si vous avez tout essayé)

 

Comment dépasser le perfectionnisme au travail ?

 

On peut guérir et dépasser le perfectionnisme.

Le mieux est d’être accompagné par un coach ou un psychologue dans cette démarche pour travailler sur ces comportements ancrés, mais voici de premières pistes de solutions :

 

1 | Reconnaître qu’on souffre de perfectionnisme

 

C’est la première étape et je vous assure que ce n’est pas la plus évidente.

Le perfectionniste ne voit pas toujours le problème et, à sa décharge, rien ne l’y encourage autour de lui, bien au contraire.

Il faut énormément de conscience de soi pour accepter que cette attention au détail est pathologique.

Il faut du recul pour se détacher des conditionnements sociétaux, des injonctions professionnelles et de la course à la performance.

Par ailleurs, une fois la main dans l’engrenage, surtout quand on a “mal habitué les autres” autour de soi, il peut être difficile de poser des limites.

Si vous connaissez quelqu’un avec ce profil dans votre entourage, de grâce, envoyez-lui cet article. 

 

2 | Lâcher le contrôle et déléguer

 

Le perfectionnisme révèle une volonté de garder le contrôle, sur soi comme sur son environnement.

Vous pouvez être très difficile par rapport à votre alimentation, votre apparence, votre travail et tout autre domaine.

Au travail comme dans votre vie personnelle, vous devez apprendre à déléguer.

Cela revient à accepter que le travail soit fait par un autre, et donc pas exactement comme vous l’auriez fait vous-même, ni avec le même degré d’exigence.

Accepter la créativité d’un autre est une force qui vous permet de vous concentrer sur d’autres activités à plus haute valeur ajoutée, de prendre de la hauteur, de penser de façon plus stratégique et de développer votre périmètre.

A chaque fois que vous êtes face à une tâche, demandez-vous : y a-t-il quelqu’un dont c’est la spécialité et qui pourrait le faire ?

Suis-je le mieux placé pour effectuer cette activité ?

Est-ce bien là ma valeur ajoutée ?

Vous devez aussi apprendre à prioriser. Non, toutes les tâches n’ont pas le même degré d’importance ni d’urgence (cf : la matrice d’Eisenhower).

Déléguer et priorité va vous permettre de retrouver de l’efficacité, une réelle productivité, et la sensation de maîtriser votre agenda.

 

3 | Viser le “assez bien”

 

On sait que le mieux est l’ennemi du bien.

“Fait est toujours mieux que parfait” (d’après Byron Katie – Done is better than perfect), ce qui sous-entend qu’en recherchant la perfection, on n’accouche jamais de ses projets, parce qu’il y a toujours un détail à améliorer.

Le perfectionnisme est une forme de procrastination et une façon d’éviter les émotions négatives.

Tant que vous peaufinez votre travail, vous n’avez pas à affronter le jugement des autres.

Attachez-vous à agir, montrer, petit à petit, même si ce n’est pas parfait et que ça ne correspond pas à vos standards.

Acceptez le feedback précieux que vous recueillerez ainsi que les relations que vous développez en impliquant les autres.

 

4 | Développez votre vulnérabilité

 

Le perfectionnisme traduit une tendance à ne pas accepter son humanité et l’imperfection qui en découle.

Nous sommes tous imparfaits, développez votre compassion envers vous-même et les autres.

Soyez bienveillant.

Demandez de l’aide, appuyez-vous sur les autres.

Et reconnaissez vos accomplissements plutôt que de ne vous arrêter qu’à ce qui pourrait être amélioré.

Nous avons tous un biais négatif, notre cerveau est câblé pour voir d’abord ce qui ne fonctionne pas.

Vous devez intentionnellement apprendre à déceler vos qualités, vos actes de courage, vos réussites, même quand ce n’était pas parfait du premier coup.

 

5 | Mettez-vous en position d’apprentissage

 

Toute votre vie, vous allez apprendre, progresser, continuer à vous développer.

Vous n’êtes absolument pas censé être complètement fini et parfait à 18 ans.

Vous remettre en posture d’apprenant, vous donner le droit à l’erreur et à l’échec, est essentiel pour pouvoir progresser.

Les échecs sont des sources d’apprentissage exceptionnelles pour maîtriser son art.

 

6 | Prenez confiance en vous et régulez votre anxiété

 

Pour éliminer le perfectionnisme à la racine, il est clé de travailler sur votre image et votre estime de vous-même, indépendamment de vos accomplissements extérieurs.

En travaillant sur la régulation de vos pensées et de vos émotions, de votre anxiété, vous retrouvez votre capacité d’action, votre envie d’apprendre et le plaisir de vivre. 

 

Conclusion

 

Le perfectionnisme comporte des avantages comme des inconvénients.

De fait, cette caractéristique peut être saine ou malsaine, et elle est perçue autant comme une qualité qu’un défaut.

Néanmoins, les dégâts du perfectionnisme peuvent être considérables, vous empêcher d’agir et surtout vous rendre complètement dépendant de votre travail et des jugements des autres.

Il existe des solutions pour dépasser le perfectionnisme.

Entreprendre un coaching professionnel est une excellente façon de prendre confiance, maîtriser votre anxiété et apprendre à prioriser et à déléguer.

Coaching de Carrière

Vous souhaitez franchir la prochaine étape de carrière, préparer votre prise de poste, votre évolution ou transition professionnelle ?

Découvrez le programme de coaching professionnel adapté à votre situation.

TAGS

PARTAGER

Leave a Reply

Your email address will not be published.

Aurélie Foucart

Leadership. Carrière. Coaching

Je vous aide à franchir la prochaine étape de votre carrière, à dépasser les plateaux et les obstacles, à clarifier vos objectifs et à construire leadership, affirmation & confiance en vous.

Les Ressources

Tous les outils à télécharger

SE CONNECTER AILLEURS

Conseils de carrière

Conseils gratuits dans votre boîte mail

Cliquez pour vous inscrire.