Les 5 étapes de votre auto-promotion au travail grâce au storytelling

développer votre carrière

Besoin de ressources gratuites pour développer votre confiance, votre leadership & votre carrière ? 

Faire votre auto-promotion au travail - aureliefoucart.com

Les études montrent que faire son auto-promotion au travail est important pour évoluer professionnellement.

C’est une étape clé du triptyque :

  • Savoir
  • Savoir-faire
  • Faire savoir

Malheureusement, cette étape est trop souvent oubliée.

On pense que si on fait bien le travail, les autres vont le reconnaître, non ? 

Non.

Votre travail ne s’arrête pas au savoir et au savoir-faire.

Parler de vos réussites et bien positionner votre message est une compétence essentielle. Non seulement au sein de votre entreprise, mais aussi à l’externe, vis-à-vis de votre réseau plus élargi, même si vous n’y voyez pas d’impact évident à court-terme.

Le problème ?

Il n’est pas évident de “faire sa pub” sans passer pour un vantard, ou se mettre les collègues à dos.

Et, généralement, les femmes n’aiment pas faire leur promotion personnelle.

C’est souvent une activité pénible qu’il n’est pas facile de réaliser sans que ça sonne artificiel ou prétentieux.

Je veux donc vous proposer un système pour faire votre auto-promotion sans avoir l’air de mettre les pieds dans le plat. 

Nous allons mettre en place ce système en 5 étapes, qui reprend les bases du storytelling.

Vous pouvez le répéter, jusqu’à ce que ça devienne une compétence de plus en plus naturelle. Et même si au départ vous vous sentez mal à l’aise. 

Par ailleurs, le “faire savoir” ne doit pas intervenir seulement lors des évaluations de fin d’année avec votre manager.

Au contraire, valoriser votre expertise, vos projets et vos succès doit s’égrener tout au long de l’année, avec différents interlocuteurs.

Et vous êtes le/la mieux placé.e pour le faire, même si nous verrons comment faire intervenir d’autres soutiens dans le processus.

 

Etape 1 : faites la liste de vos réussites

 

La première étape consiste à constituer et mettre à jour une “banque de réussites” de vos projets en cours.

Etre intentionnel.le va vous permettre d’avoir toujours des histoires prêtes à raconter. C’est plus efficace que de vous demander, sur le vif, comment parler de vous, sans savoir quoi dire ni comment le tourner (et sans balbutier…).

Ecrivez toutes vos réussites, victoires et histoires, sans vous préoccuper de leur importance, ou du fait de savoir si elles ont le moindre lien avec vos objectifs.

A ce stade, écrivez tout. Nous verrons ensuite comment faire le tri.

Une réussite ça peut être quand vous avez :

  • pu positionner un argument au milieu d’une réunion,
  • tenu une échéance sur un projet,
  • atteint un résultat que vous n’imaginiez pas,
  • lancé une campagne de communication qui a permis d’atteindre 150 personnes ou gagné deux clients ce mois-ci,
  • etc. 

Essayez de trouver :

  1. un mix de réussites très fraiches (datant de la semaine en cours),
  2. et de victoires emblématiques qui peuvent être plus anciennes mais cette fois-ci plus importantes et marquantes.

Chaque semaine, faites une rapide revue de vos réussites, petites ou grandes.

Cet exercice ne va pas seulement vous servir pour la suite du processus, il va aussi progressivement renforcer votre estime personnelle et votre confiance en vous.

En effet, notre cerveau est câblé pour ne voir que le négatif. Ce que nous n’avons pas réussi, l’absence de réponse au mail qu’on a envoyé, un collègue qui cherche toujours la petite bête, le retard qu’on a pris dans un projet, etc.

Pour cet exercice, concentrez-vous sur ce qui a fonctionné dans la semaine, car cela s’est produit certainement plus que vous ne vous en rappelez.

C’est aussi un bon exercice pour muscler votre cerveau et l’orienter vers le positif. 

 

Etape 2 : Faites le tri de ce que vous souhaitez valoriser et mettre en avant

 

Maintenant, vous allez faire le tri.

Toutes ces victoires sont utiles pour vous, pour renforcer votre confiance en vous et réaliser tous les succès quotidiens, souvent effacés par une erreur minime qui va prendre toute la place.

Mais toutes ces réussites ne sont pas forcément pertinentes pour faire votre auto promotion.

Vous allez donc faire le tri en fonction des qualités, compétences, expertise que vous voulez que vos interlocuteurs retiennent de vous.

Quelles sont les réussites que vous voulez absolument associer avec vos qualités ?

  • Votre talent commercial et la façon dont vous arrivez à convaincre facilement ?
  • Votre expertise en communication ?
  • Le fait que vous êtes douée pour animer des équipes, en transverse ou en hiérarchique ?

Vous allez cibler toutes les histoires qui renforcent ce positionnement.

Quelles sont les compétences pour lesquelles vous voulez être reconnue ?

Quelles sont les qualités que vous souhaitez mettre en avant ?

Sélectionnez les réussites directement en lien avec ces compétences et ces qualités. Ce sont ces histoires que vous allez positionner dans l’étape suivante !

 

Etape 3  : Utilisez le cadre du storytelling pour formuler ces histoires

 

Qui n’aime pas écouter une bonne histoire ?

En créant un fil conducteur, vous allez intéresser vos interlocuteurs, et donner du relief à vos réussites sans qu’elles paraissent arrogantes, fausses ou décorrélées de tout contexte.

Voyons plusieurs techniques qui vont vous permettre de rendre votre propos naturel et mémorable.

 

1. Suivez les principes du storytelling

Racontez une histoire avec :

  • un héro (vous),
  • des obstacles
  • une fin heureuse où vous avez surmonté les difficultés

Ce genre d’histoires à plusieurs effets :

  • D’abord, vous embarquez votre interlocuteur dans une aventure, ce qui va le pousser à s’attacher émotionnellement à votre histoire
  • Ensuite, votre interlocuteur va se rappeler de votre histoire, davantage que si vous évoquez simplement le résultat sans contexte.
  • Enfin, vous déclenchez de l’empathie en évoquant les difficultés

 

2. Insérez votre réussite dans une histoire drôle 

L’humour est toujours un excellent moyen de faire passer un message sans en avoir l’air.

 

3. Ajoutez des chiffres et des faits

Cela va renforcer le rationnel de votre victoires et lui donner plus de poids.

 

4. Ajoutez des noms (sans tomber dans le name dropping)

Quels sponsors, collègues ou membres de votre équipe ont été clés dans vos réussites ?

Attention, il ne s’agit PAS de vous cacher derrière les autres pour éviter d’assumer vos réussites, mais d’amener des histoires en jouant collectif.

 

Etape 4 : positionnez et répétez vos histoires de succès professionnels

 

Cette étape est la plus délicate, car c’est le moment où vous faites votre auto-promotion au grand jour.

Mais si vous vous êtes bien préparée dans les étapes précédentes, ça ne va poser aucune difficulté.

Comment positionner une histoire dans une conversation ?

Voici quelques exemples :

  1. En proposant de l’aide et en glissant une compétence que vous avez.
  2. En réunion
  3. Avec votre manager
  4. Avec des clients.
  5. Avec vos équipes
  6. En situation d’animation (conférence téléphonique, visioconférence, etc.)
  7. Sur les réseaux sociaux

Répétez vos histoires avec différents interlocuteurs mais aussi à plusieurs reprises avec les mêmes.

Vous le savez, la mère de la pédagogie est la répétition. Ne pensez pas que tout est terminé une fois que vous avez raconté votre histoire pour la première fois à une personne.

Non, vous allez les placer dans différentes circonstances, notamment concernant vos histoires emblématiques. Elles doivent devenir un élément de votre marque personnelle, et renforcer votre expertise et votre autorité dans vos domaines de prédilection. 

 

Etape 5  : multipliez les soutiens pour promouvoir votre travail

 

Entourez-vous de femmes et d’hommes qui vont eux-mêmes se faire l’écho de vos succès professionnels.

Comment ?

En les soutenant vous-même.

En faisant la promotion de vos collègues, équipes, de façon authentique, ils auront beaucoup plus de facilité à vous soutenir également.

De telle sorte que vous allez créer un réseau d’entraide mutuelle.

Vous vous sentez mal à l’aise à l’idée de soutenir des collègues que vous estimez des concurrents ?

J’aimerais vous proposer un autre angle de vue.

Leur réussite ne diminue en aucun cas la vôtre. Reconnaître leurs talents est un signe de maturité.

Et croyez-moi, cette activité va au contraire renforcer votre indice de crédibilité et d’expertise. 

 

En conclusion

Faire son auto-promotion au travail n’est pas être vantard.e ou prétentieux.se. Ce n’est pas non plus mentir, s’éloigner de ses valeurs ou de son intégrité ou être impitoyablement ambitieux.

C’est une compétence nécessaire pour faire connaître vos succès professionnels légitimes et votre expertise.

Cela vous permet de faire connaître tout le travail effectuer en amont et de progresser professionnellement, dans un contexte où personne n’a les yeux rivés en permanence sur vos actions.

Apprendre les bases du storytelling et positionner efficacement vos réussites vous aidera à les positionner de façon simple et naturelle et de les rendre mémorables.

développer votre carrière

Besoin de ressources gratuites pour développer votre confiance, votre leadership & votre carrière ? 

TAGS:

PARTAGER

Share on email
Share on linkedin
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

2 Comments

  • Je suis tout à fait d’accord qu’il faut apprendre à repérer ses réussites avant tout (c’est parfois compliqué !) pour les mettre en avant… intelligemment, comme décrit ici 🙂

    Reply

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Coaching de carriere & developpement professionnel - aureliefoucart.com

Aurélie Foucart

Leadership. Carrière. Coaching

Je vous aide à franchir la prochaine étape de votre carrière, à dépasser les plateaux et les obstacles, à clarifier vos objectifs et à construire leadership, affirmation & confiance en vous.

Les Ressources

Tous les outils à télécharger

SE CONNECTER AILLEURS

Conseils de carrière

Conseils gratuits dans votre boîte mail

Cliquez pour vous inscrire.