Comment reprendre confiance en soi après un échec professionnel ?

développer votre carrière

Besoin de ressources gratuites pour développer votre confiance, votre leadership & votre carrière ? 

Reprendre confiance en soi après un échec professionnel - aureliefoucart.com
  • Save

La confiance en soi est clé pour avoir du succès dans votre carrière.

C’est une émotion et un état qui vous permettent de croire en vous et en vos capacités, quelles que soient les difficultés et les obstacles, ou les opinions des autres.

C’est ce qui vous permet d’oser, de prendre des risques, de vous affirmer pour demander ce que vous voulez mais aussi pour protéger votre temps comme votre espace. 

La confiance en soi est une compétence qui se travaille jour après jour, et qui renforce une opinion et une image positive de vous-même.

Cela vous aide à vous dépasser au quotidien, tout en vous sentant à votre place. 

Quand vous traversez un bouleversement professionnel, licenciement, placardisation, agressions au travail (sexisme, harcèlement, etc.), votre image de vous-même peut être complètement remise en question, voler en éclat, et vous faire perdre ce socle de confiance en vous et d’assurance. 

Vous traversez un syndrome de l’imposteur a posteriori et vous justifiez cet échec professionnel : “si j’ai été licencié ou si j’ai fait cette erreur, c’est que je n’étais pas vraiment fait.e pour ce job, je n’en avais pas les compétences.”

Vous pouvez perdre votre estime de vous-même, comme le sens de votre valeur personnelle.

Vous vous mettez à douter de vous pour la moindre action, en vous demandant si vous êtes capable.

Et cela arrive, après un choc, et un traumatisme.

La confiance en soi est fluctuante. Et, de la même manière qu’un muscle, elle peut se renforcer.

Nous allons voir comment reprendre confiance en vous après un échec professionnel.

 

Faites le deuil avant de reprendre confiance

 

Vous êtes peut-être partie de votre entreprise dans des conditions terribles, en ayant l’impression de ne plus pouvoir compter sur personne.

Ou vous avez subi un choc professionnel auquel vous ne vous attendiez pas, voire un échec, une erreur que vous vous attribuez. 

Quelle que soit cette expérience, vous avez vécu un traumatisme

Il est normal d’expérimenter des émotions négatives, qui peuvent aller jusqu’à la détresse. 

Vous pouvez ressentir des émotions d’humiliation, de rejet, d’incompétence, un vide intérieur et un manque de sens.

Bref, vous pouvez ressentir, tout à coup et en même temps, les émotions que vous évitez habituellement de toutes vos forces. 

Vous expérimentez légitimement un immense stress psychologique, émotionnel, et physiologique.

Vos bases et vos repères vacillent. 

Votre identité, construite en partie sur cette base professionnelle, se fracture.

Tous vos réflexes de survie et de protection sont en alerte.

La sidération, la colère, la tristesse, sont tout à fait normales, comme dans n’importe quelle phase de deuil, c’est-à-dire de perte, d’une personne ou d’une situation. 

Reconnaître et traverser ces émotions négatives est une étape nécessaire pour se reconstruire et pouvoir ensuite les gérer de façon consciente. 

C’est après avoir traversé toutes ces émotions que vous pourrez reprendre confiance en ayant tourné la page.

Pour cela, il est important de ne pas s’enfermer dans le déni et de reconnaître la réalité telle qu’elle est, dans sa crudité.

Une page du passé se referme, et vous devez l’accepter.

Même si, pour l’instant, votre vision et votre interprétation des évènements est négative et que vous êtes sur la défensive, voire dans la rancoeur et le désir de vengeance.

Avec du recul, en sortant de cet phase de deuil, vous pourrez vous détacher de cet évènement et mieux analyser le sens de cette étape.

D’abord, cette rupture brutale avec votre vie d’avant comporte des éléments qui ne dépendent pas de vous.

Notamment avec des circonstances qui n’ont rien de personnel (une restructuration ou réorganisation de l’entreprise, une acquisition, des redondances, des choix économiques, le repositionnement d’une activité, etc.).

Et même si vous êtes lié.e, dans le cas d’un conflit avec votre hiérarchie par exemple, cela ne fait pas de vous une mauvaise personne.

Parfois, des frictions se mettent en place, qui sont aussi l’expression inconsciente d’un souhait intérieur, d’une aspiration pour quelque chose de nouveau. 

Ensuite, vous réaliserez les cadeaux que cette rupture peut comporter : un rencentrage sur vous-même, la possibilité de découvrir une nouvelle passion, de nouveaux centres d’intérêt, de lâcher certains comportements ou manières de faire qui ne sont plus en adéquation avec vous, etc.

 

Reprendre confiance en transformant votre critique intérieur en coach

 

Prenez le temps de réfléchir sur votre parcours

Vous pouvez évidemment avoir tendance à ne voir que le négatif.

Mais cette période, même si elle est difficile, est sûrement un cadeau caché, dont vous ne percevez pas encore le sens.

Souvent, quand vous traversez un moment qui fait voler en éclat votre image, votre égo, l’idée que vous vous faisiez de vous-même et de votre parcours, vous pouvez rester centré.e sur le négatif.

Alors, interrogez-vous sur où vous en êtes ? Pour quelles raisons étiez-vous attaché.e à votre parcours ? Qu’en attendiez-vous ?

Est-ce que ce rebond n’est pas justement exactement ce dont vous aviez besoin pour vous rediriger dans la bonne direction ?

Les échecs sont souvent des redirections.

Plutôt que de nourrir de la rancoeur sur ce qui s’est passé, ou regretter de n’avoir pas été compris.e, faites le deuil, puis autorisez-vous à avancer dans une autre direction plus en phase avec la personne que vous êtes. 

Cette ouverture ne peut qu’être positive pour la suite. 

Dans tout changement se cache une opportunité pour vous : de reconstruire, de prendre un autre chemin, etc.

Reprendre confiance passe par prendre le temps d’évaluer ce que vous avez appris de cette expérience professionnelle.

 

Valorisez vos accomplissements

Prenez un temps de réflexion pour vous remémorer vos accomplissements. Il y a énormément de choses que vous avez réussies. 

En clair, apportez un autre regard sur votre expérience. Un regard plus positif.

Y a-t-il une autre façon de voir les choses qui va davantage vous servir pour la suite.

C’est en apportant ce regard bienveillant sur vous et votre parcours que vous allez reprendre confiance. En vous parlant avec respect et amour.

En transformant cette vague de pensées et d’émotions négatives.

 

Projetez-vous dans 10 ans

Qu’avez-vous envie de faire dans 10 ans ?

C’est une date suffisamment éloignée pour que vous puissiez réellement appliquer votre imagination et ne pas vous laisser prendre par les contraintes matérielles que vous expérimentez actuellement.

A partir de là, vous pouvez ensuite travailler à l’envers pour évaluer quelle pourrait être la prochaine étape. 

Ne plus avoir vos anciens repères peut vous permettre de résoudre les problèmes différemment, à travers de nouvelles lunettes, et en prenant plus de risques.

 

Mettez-vous en action pour reprendre confiance en vous

 

Il est clé de vous remettre en mouvement pour reprendre confiance, même si cette étape n’est pas claire pour l’instant.

Vous mettre en mouvement dans une direction, va vous permettre de vous réengager dans un projet et de clarifier votre parcours. 

Cet entre-deux doit devenir votre job à plein temps : que ce soit votre projet, rechercher un emploi, contacter votre réseau, vous former, etc.

Embrassez cette étape comme une phase à part entière. 

N’hésitez pas à vous faire aider. C’est aussi important pour reprendre confiance en soi.

Dépassez votre honte de demander de l’aide. On a toujours besoin d’aide. Contactez des amis, des collègues, des contacts. Faites-vous coacher. 

Que ce soit pour retrouver un emploi, vous lancer dans une reconversion, ou poursuivre dans votre entreprise actuelle, vous pouvez diviser cette étape en 3 parties :

Et dans cette phase, vous pouvez la divisez en 4 domaines : 

  • Les éléments concrets à réaliser pour réussir votre recherche d’emploi, votre reconversion, ou pour vous positionner dans votre activité
  • Le travail interne pour finaliser votre deuil et construire votre confiance en vous
  • Self-care : sport, prendre soin de votre famille, rituels, etc.

A lire : Les 3 étapes de votre transition professionnelle

A lire : 7 choses à ne pas mettre dans votre CV quand vous postulez.

 

En conclusion

Après un échec professionnel, il est important de faire le deuil en premier lieu, en traversant les émotions négatives que vous évitez habituellement.

Ensuite, vous pourrez relire cette expérience de façon plus positive, en comprenant ce que vous avez appris.

Ce sera enfin le moment de vous projeter et de vous mettre en action.

Reprendre confiance en soi après un échec professionnel - aureliefoucart.com
  • Save

développer votre carrière

Besoin de ressources gratuites pour développer votre confiance, votre leadership & votre carrière ? 

TAGS:

PARTAGER

Partager sur email
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coaching de carriere & developpement professionnel - aureliefoucart.com

Aurélie Foucart

Leadership. Carrière. Coaching

Je vous aide à franchir la prochaine étape de votre carrière, à dépasser les plateaux et les obstacles, à clarifier vos objectifs et à construire leadership, affirmation & confiance en vous.

Les Ressources

Tous les outils à télécharger

SE CONNECTER AILLEURS

Conseils de carrière

Conseils gratuits dans votre boîte mail

Cliquez pour vous inscrire.

ACCELEREZ VOTRE DEVELOPPEMENT DE CARRIERE

gallery

snapwidget

se connecter ailleurs

Découvrez

Mon Journal de Carrière

Votre guide à toutes les étapes de votre développement professionnel 

©2021 Aurélie Foucart | Tous droits réservés
Politique de confidentialité
Share via
Copy link
Powered by Social Snap