7 façons de prendre de meilleures décisions chaque jour

développer votre carrière

Besoin de ressources gratuites pour développer votre confiance, votre leadership & votre carrière ? 

Comment prendre de meilleures décisions - aureliefoucart.com
  • Save

On prend des dizaines de milliers de décisions chaque jour…

Sur la base d’environ 60 000 informations qui passent par notre cerveau, il y a environ 35 000 décisions prises.

Et ce ne sont pas des décisions liées au fait d’être à un tournant majeur de vie.

D’ailleurs, la plupart n’ont rien de métaphysique : choisir un vêtement, mettre un pied devant l’autre, prendre à droite ou à gauche, etc.

Et cela entraîne généralement deux écueils : 

D’abord, la fatigue décisionnelle, qui produit une sorte de paralysie mentale ou de volonté d’aller au plus simple : “Ah, c’est à moi de commander ? Euh… la même chose que toi”. Voire, parfois, de prendre des décisions façon Action / Réaction, SANS même s’en souvenir. 

Ensuite, notamment quand il s’agit de décisions structurantes, une phase d’incertitude et de doutes, avec tout un tas de questions, d’hésitations et d’affirmations qui généralement n’aident pas à sortir du fossé : “je ne sais pas”, “je n’arrive pas à me décider”…

Et qui font qu’on va prendre la décision… de reporter cette décision !

Car, derrière, il y a la peur panique de se tromper, et une pression à faire le “bon” choix.

Avec, en filigrane, la crainte de prendre un risque et de sortir de sa zone de confort.

Alors, aujourd’hui, je vous propose 7 conseils pour prendre de meilleures décisions et faire le bon choix dans votre développement professionnel et personnel. 

 

7 Conseils pour prendre de meilleures décisions chaque jour

 

1 | Une décision n’est pas définitive

A part quelques-unes, comme donner la vie (ou, hum, la mort…), les décisions sont rarement finales. Mais nous pensons qu’elles le sont, ce qui crée une pression énorme. 

Avec la pression, la peur de se tromper, la volonté de prendre la “bonne” décision, de faire le “bon” choix, deviennent des poids qui enlèvent une part de lucidité et la possibilité de prendre du recul. Nous devenons trop engagés au niveau émotionnel pour regarder les faits de façon objective. Nous entrons dans une forme de perfectionnisme qui nous pousse à vouloir prendre la décision parfaite.

Enlever le poids d’une décision, en sachant que vous prenez en permanence des décisions qui modifient les précédentes, enlève de la charge émotionnelle

Oui, même des décisions engageantes, comme l’achat d’une maison, un choix de carrière, peuvent toujours être contournées, ou effacées par une décision ultérieure.

L’important est d’avancer. Et de savoir qu’il n’y a pas de mauvais choix.

La bonne décision, c’est celle que vous prenez, tant qu’elle est prise en accord avec la personne que vous êtes. Au pire ? Vous apprenez une leçon. Au mieux, vous avancez dans la bonne direction. Dans les deux cas, vous ne traversez pas une phase d’incertitude qui vous coûte de l’énergie et du temps.

 

2 | Faites un choix, et voyez comment vous vous sentez

Prenez cette décision.

Et observez : avez-vous l’impression de vous contracter en la prenant, ou au contraire sentez-vous une expansion ? 

Ce temps de recul va vous permettre aussi d’analyser la peur qui peut être contenue dans votre projet. Elle joue généralement un grand rôle, et peut vous faire trouver tout un tas d’excuses qui vous font rester dans l’indécision.

 

3 | Changez votre façon de vous poser des questions

Quand vous devez prendre une décision, ne vous dites pas : “je ne sais pas”, ou “je n’arrive pas à me décider”. Ces phrases vous maintiennent dans le doute. Dites plutôt : “je suis en train de me décider”, ou “j’analyse la situation”. 

Car vous savez, au fond.

Vous êtes juste là pour découvrir la bonne décision. Souvent, votre cerveau a déjà pris une décision, mais le besoin de rationaliser, ou la peur de l’échec, le manque de confiance en soi, se mettent ensuite en travers du chemin.

Alors formulez le fait que vous savez déjà, par rapport à la personne que vous êtes et/ou les informations que vous avez à disposition. Ca rendra le processus plus simple.

Lire : 4 façons d’augmenter sa confiance en soi au travail 

 

4 | Faites abstraction des autres

La peur du jugement, du regard des autres, de l’échec, la volonté d’être bien vu.e, de prendre des décisions respectables, de faire le bon choix par rapport à ce que dit la société, son entourage, sa culture, peuvent être des poids inconscients dans votre prise de décision. 

Ecrivez toutes ces peurs, puis notez ce que vous feriez si personne ne vous regardait. 

Cela implique de vous reconnecter à vous-même, et de prendre des décisions par rapport à vos valeurs.

Lire : Trouver ses valeurs en 5 étapes simplissimes

Bien sûr, les autres peuvent être des aides dans l’étape de la décision. Demander conseil à un ami, des proches, peut être pertinent, même si vous devez veiller à ce qu’ils ne soient pas trop émotionnellement engagés. Car le risque, alors, est qu’ils soient trop précautionneux, et ne vous poussent pas à sortir de votre zone de confort.

Dans le cas de décisions importantes, un mentor ou un coach, un professionnel, ou encore un tiers non impliqué peut vous aider à vous questionner, avec objectivité.

 

5 | Prenez les décisions que prendrait la personne que vous serez dans 5 ans

Projetez-vous dans 5 ans, dans la peau de la personne que vous serez – votre futur vous-même.

Vous, dans 5 ans, sans les peurs et les doutes que vous traversez actuellement, qu’est-ce que vous auriez choisi ? Comment raconteriez-vous, au passé, l’étape que vous vivez actuellement ?

Prendre des décisions à partir du futur permet aussi de ramener le processus à un niveau moins écrasant, à l’échelle d’une simple étape.

Cela va vous pousser également à prendre plus de risques, à sortir de votre zone de confort et à dépasser vos peurs.

Lire : La seule raison pour laquelle vous devez prendre des risques professionnels

 

6 | Prenez des décisions d’un état mental neutre

Prendre des décisions quand vous êtes énervé.e, ça vous arrive ? Mmmh. Moi pareil. Ca fait du bien sur le moment, mais ce n’est jamais idéal. 

De la même façon qu’il vaut mieux éviter d’envoyer un mail professionnel sur le coup de l’énervement (quitte à écrire un mail rageur qu’on laisse dans ses brouillons), laissez passer la tempête intérieure avant de vous positionner.

 

7 | Honorez vos décisions

Quand vous prenez une décision, honorez-là. C’est la meilleure manière de créer encore plus de confiance vis-à-vis de vous, de vos actions et vos jugements.

Prenez des décisions. Assumez vos décisions. Honorez vos décisions. 

En vous souvenant qu’une fois lancé.e, vous pouvez toujours prendre, plus tard, une décision différente. Vous verrez que le cycle sera de plus en plus fluide. 

En conclusion

Ces conseils vont vous aider à prendre de meilleures décisions chaque jour.

Comme un muscle, votre capacité de décision, qui est un élément clé de votre leadership, va devenir de plus en plus ferme, et vous serez bientôt capable d’ôter l’indécision, les doutes et les hésitations.

Et souvenez-vous qu’il n’y a pas de mauvais choix. Le bon choix, la bonne décision, c’est celle que vous prenez. Et si vous changer d’avis ? Vous en prendrez une autre, et vous aurez appris tout au long du processus.

Et vous, avez-vous été confronté.e à une décision difficile à prendre dernièrement ?

Comment prendre de meilleures décisions - aureliefoucart.com
  • Save

développer votre carrière

Besoin de ressources gratuites pour développer votre confiance, votre leadership & votre carrière ? 

TAGS:

PARTAGER

Partager sur email
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

6 commentaires

  • Coucou,

    Parfois, il y a des décisions difficiles à prendre, mais en général, j’arrive toujours à me décider.
    Par exemple, j’ai pris une grosse décision, radicale, mais là, c’est une question de patience, je dois attendre, encore un peu plus d’un an…. et ça c’est le plus dur pour moi !

    Et puis il y a les décisions que tu hésites à prendre, par manque de confiance en toi aussi !

    Belle journée,
    Laura – Happy Lobster

    Répondre
    • Merci pour ce partage d’expérience Laura ! Oui, l’attente et le doute sont exactement les éléments qui peuvent prendre le dessus.

      Répondre
    • Merci pour cet article qui m’a beaucoup appris, me concernant je pense que vaut mieux utiliser ses valeurs pour prendre une décision.
      Ça m’évite de me sentir coupable par la suite et de perdre son temps.
      D’où l’importance de se connaître. Parfois on fait des choses qui nous paraissent bien parce que tout le monde fait pareil et finalement on se rend compte que ça ne nous correspond pas.
      Quand on prend des décisions à l’encontre de nos valeurs, on ne se sent pas bien, c’est là qu’apparaissent les émotions negatives.

      Répondre
      • Merci Mariama pour ce partage. Oui, bien se connaître soi et ses valeurs, je suis absolument en phase avec toi.

        Répondre
    • Absolument d’accord Laura ! Le regard des autres fait trop souvent partie de la prise de décision.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coaching de carriere & developpement professionnel - aureliefoucart.com

Aurélie Foucart

Leadership. Carrière. Coaching

Je vous aide à franchir la prochaine étape de votre carrière, à dépasser les plateaux et les obstacles, à clarifier vos objectifs et à construire leadership, affirmation & confiance en vous.

Les Ressources

Tous les outils à télécharger

SE CONNECTER AILLEURS

Conseils de carrière

Conseils gratuits dans votre boîte mail

Cliquez pour vous inscrire.

ACCELEREZ VOTRE DEVELOPPEMENT DE CARRIERE

gallery

snapwidget

se connecter ailleurs

Découvrez

Mon Journal de Carrière

Votre guide à toutes les étapes de votre développement professionnel 

©2021 Aurélie Foucart | Tous droits réservés
Politique de confidentialité
Share via
Copy link
Powered by Social Snap