Ces 10 erreurs qui freinent votre progression de carrière

développer votre carrière

Besoin de ressources gratuites pour développer votre confiance, votre leadership & votre carrière ? 

10 erreurs qui freinent votre carrière - aureliefoucart.com
  • Save

Avant d’aborder les erreurs de carrière, je vous propose de répondre à ces questions :

Etes-vous le secret le mieux gardé de votre industrie ?

Toujours présent.e à l’appel, et ne comptant pas vos heures ?

Tout ça pour être épuisé.e la moitié du temps, avec l’impression de vous fondre dans la couleur du mur ?

J’aimerais vous donner les clés pour éviter de passer des heures à la fenêtre de votre bureau, à vous demander pourquoi votre carrière stagne. 

Car vous avez pris les tâches exigeantes, chronophages, et pas toujours passionnantes il faut le dire. Sauf qu’il vous manque la promotion et les avantages qui vont avec !

Je vous livre 10 erreurs qui freinent votre carrière, et les stratégies pour progresser sans vous épuiser. 

Téléchargez en complément le livret avec toutes les solutions et exercices pour avancer dans votre carrière.

Ce guide vous donne des conseils à appliquer tout de suite pour qu’enfin, vous puissiez vous épanouir professionnellement en vous concentrant sur les domaines qui font toute la différence.

Et vous allez voir que les solutions n’impliquent pas d’en faire plus, bien au contraire, mais d’être vraiment stratégique par rapport à vos actions, tout en prenant du plaisir !

10 erreurs de carrière - aureliefoucart.com
  • Save

Téléchargez le guide des 10 erreurs qui freinent votre carrière.

Dans ce guide complet, vous trouverez toutes les stratégies & exercices pour y remédier.

1 | Etre dans le mauvais job

Cette erreur de carrière peut vous faire vous sentir complètement bloqué.e, et vous donner l’impression que chaque journée est une longue traversée du désert.

Il y a deux aspects, qui ne sont pas de même nature :

  • le choix de carrière,
  • votre poste actuel.

le choix de carrière

Aujourd’hui, on ne passe plus 40 ans dans une même entreprise, ni même profession. 

D’après les dernières études, vous allez changer en moyenne 5 fois de métier au cours de votre vie. Et il est possible de se reconvertir en quelques mois, grâce à des passerelles et des formations.

Mais justement, sachant qu’il existe tant de possibilités : êtes-vous au bon endroit actuellement ? Votre choix correspond-il à vos valeurs ? 

Prenez un temps d’introspection pour réfléchir à ce qui a conduit à votre choix de carrière et s’il est réellement adapté à la personne que vous êtes, ou êtes devenu.e.

Il est peut-être temps de changer.

Pour faire le point, cet article vous donne les clés pour identifier vos valeurs. C’est un bon exercice pour vous assurer que vous donnez sa juste place à ce qui compte pour vous.

Le poste

Par ailleurs, votre poste actuel correspond-il à l’environnement dans lequel vous êtes le mieux à même de vous épanouir ?

Si vous n’aimez pas ce que vous faites, que c’est un moyen d’atteindre un autre poste que vous imaginez plus intéressant, vous aurez beaucoup de mal à évoluer. Parce ce que vous vous épuiserez, manquerez de sens et de stimulation au quotidien.

Une carrière n’est pas une ligne droite, et n’a pas à ressembler à un tunnel dans lequel on entre en espérant en tirer une satisfaction à la sortie.

Aimer ce que vous faites, et choisir un domaine dans lequel vous êtes doué.e est clé pour évoluer professionnellement, simplement parce que vous serez infiniment plus créatif et engagé au quotidien.

Et, au passage, c’est ce qui permettra de traverser les inévitables frustrations ou périodes de creux de votre vie professionnelle (à dépasser par l’auto-coaching, comme nous allons le voir plus bas). 

 

2 | Ne pas avoir d’objectifs de carrière

Une des erreurs de carrière courantes est de ne pas poser d’objectifs pour soi en-dehors des objectifs liés au job opérationnel.

Mais si vous ne savez pas où vous allez, ce que vous voulez accomplir, si vous ne savez pas quelle personne vous voulez devenir, ou ce qui est important pour vous, vous aurez beaucoup de mal à progresser.

Le quoi : clarifier votre vision

Clarifiez vos objectifs professionnels et personnels. Fixez-vous des objectifs, ambitieux, qui vous effraient un minimum quand vous les formulez, et qui vont vous donner une puissante direction à suivre.

Poser des objectifs, ce n’est pas ce dire avec un ton rigide qu’on sera à tel poste dans 3 ans, qu’on aura tel titre et tel salaire à tel âge.

Mais c’est poser une aspiration, en fonction d’une connaissance intime de soi-même.

  • Quelles sont vos valeurs ?
  • Que souhaitez-vous accomplir ? Dans quelle période de temps ?

Un but c’est : “je veux accomplir … (ce que vous voulez atteindre) dans les … (période de temps).

Un but, ce n’est pas : “j’aimerais être augmentée”, ou “j’aimerais lancer mon entreprise”.

Vous pouvez fixer un but, sans vous poser la question, pour l’instant, du comment et de la façon de l’atteindre.

Deux à trois objectifs, maximum, précis, suffisent, que vous évaluez régulièrement en fonction de votre évolution.

Et écrivez-les. De nombreuses études montrent qu’on est beaucoup plus à même d’accomplir les objectifs que l’on écrit.

Ecrire vos objectifs et avancer chaque jour pour les concrétiser vous permettra d’être à l’écoute de toute opportunité allant dans le sens de vos projets. Et d’aligner vos actions dans la bonne direction.

Le pourquoi : les raisons derrière la vision

Avoir une direction implique aussi de connaître le pourquoi, les raisons personnelles derrière ces objectifs.

Cette stratégie alimentera votre moteur et vous donnera de l’énergie dans les moments où vous vous demandez pourquoi vous devez encore remplir pendant des heures des onglets Excel.

Le comment : les moyens

Une erreur est de penser que fixer des objectifs demande de connaître le comment dans les moindres détails.

Et c’est souvent ce qui vous fait laisser tomber vos buts, ou vous empêche de les formuler, simplement parce que vous ne savez pas encore comment les accomplir.

Pourtant, les moyens n’ont pas besoin d’être connus au départ. Ils sont multiples, et peuvent être affinés au fur et à mesure.

Tant que vous avez la destination et la direction, vous trouverez les voies pour y parvenir. 

 

3 | Ne pas poser de limites

Ca paraît contre intuitif, mais travailler sans relâche, être le bon soldat, dire oui et faire plaisir en permanence au point de frôler l’épuisement professionnel, ne vous fera pas progresser. 

“Etre sous l’eau” est devenu à la mode, comme si c’était un titre ou un statut social. Il y a quelques décennies, pourtant, l’oisiveté était bien plus valorisée… 

En réalité, vous épuiser n’est pas la bonne stratégie de carrière, et il y a un juste milieu entre ces deux extrêmes. 

Poser des limites est toujours délicat, parce que fondamentalement, on souhaite satisfaire nos clients, notre équipe ou notre management, qui peuvent être par ailleurs habitués à notre totale disponibilité.

Mais, d’abord, c’est créer un standard dont il devient difficile de se défaire.

Ensuite, en faisant trop, vous courrez le risque de vous disperser et d’affaiblir les autres socles de votre vie qui sont clés pour votre épanouissement.

Enfin, conserver du temps pour penser stratégiquement, prendre les bonnes décisions, savoir à quoi dire oui ou non, est important pour réaffirmer votre leadership, soutenir vos objectifs à long terme et vous protéger du stress, voire du burn out.

Votre bien-être est une composante essentielle d’une carrière épanouie.

Une petite dose de stress peut être saine pour se mettre en mouvement et créer une stimulation. C’est le stress positif.

Mais le stress a pris une énorme part dans nos sociétés hyper connectées, où la performance et la rapidité sont reines et peut avoir des effets délétères sur la santé mentale.

Le stress est entièrement personnel et lié à la façon dont vous internalisez votre environnement.

La difficulté vient quand vous pensez que vous n’êtes pas à la hauteur des attentes extérieures, et que vous vous n’y arriverez pas.

Vous vous laissez alors gagner par l’anxiété et des projections négatives.

Rongé.e par le stress, vous ne faites plus les choses correctement, ce qui vous “confirme” le fait que vous n’étiez pas à la hauteur, etc. Le cercle vicieux s’enclenche. 

Il est donc essentiel de :

  • décider quelles sont vos limites,
  • les communiquer autour de vous de la façon la plus transparente possible,
  • progresser dans votre pratique de poser des limites,
  • revisiter ces limites régulièrement,
  • analyser toutes les fois où vous avez appliqué des exceptions, et comment vous vous sentez par rapport à celles-ci.

A tout moment, coachez-vous pour ne pas vous laisser déborder, et sortir la tête de l’eau.

Et rappelez-vous qu’une carrière est un marathon, pas un sprint.

 

4 | Attendre qu’on vous remarque

De nombreuses femmes mais aussi d’hommes font cette erreur de carrière, et pensent qu’il suffit de bien faire son travail. Le reste suivra.

C’est ce qu’on appelle le syndrome de la bonne élève.

Ah, si seulement !

C’est évident quand on se place du point de vue d’un entrepreneur. Un créateur d’entreprise ne peut pas se dire : je n’ai qu’à construire mon produit, et les clients viendront. En réalité, s’il ne promeut pas activement son activité, en communiquant, en créant des relations, etc. il met en risque sa survie économique.

Si vous êtes salarié.e, c’est la même chose : vous êtes l’entrepreneur de votre carrière.

Et ce n’est pas parce que vous êtes plus entouré.e, de votre management, de collègues, que vous ne devez pas communiquer et promouvoir activement ce que vous faites. 

Vous pouvez vous rendre plus visible de façon naturelle, sans avoir l’impression d’être en train de vous “vendre” ou que ça sonne artificiel.

Ensuite, de faire votre promotion ou votre marketing personnel : parler de vous et de vos projets et vous mettre en avant.

Pour en savoir plus, vous pouvez jeter un oeil à cet article où je vous donne 5 étapes pour faire votre auto-promotion au travail.

Pour en savoir plus, téléchargez le livret de stratégies de carrière.

 

5 | Ne pas s’affirmer

Voici une autre des erreurs de carrière.

S’affirmer, c’est un muscle qui se travaille. Comme pour le sport, vous n’allez pas vous réveiller un matin avec une tablette d’abdominaux si vous n’avez jamais fait le moindre exercice physique de votre vie.

D’autant que l’affirmation, avant d’entrer sur le marché du travail, n’est pas particulièrement valorisée, ni à l’école, ni à la maison.

Par ailleurs, l’entreprise est policée. On ne sait pas toujours où tracer la ligne, et vous pouvez vous situer quelque part entre le “oui chef” permanent et l’agressivité. 

Vous affirmer s’apprend. Savoir dire non, de la bonne façon, sans blesser, s’apprend. Tout comme demander ce que vous voulez.

N’oubliez pas : si vous ne demandez pas, la réponse sera toujours non.

L’affirmation et la négociation sont au coeur de votre développement de carrière, de votre crédibilité et de votre leadership.

 

6 | se noyer dans les pensées & émotions négatives

Perfectionnisme, procrastination, comparaison, sabotage personnel, frustrations, blocages, faible estime ou manque de confiance de soi, difficulté à passer à autre chose, etc.

Parfois, ces situations sont tellement palpables qu’elles prennent une importance démesurée.

Elles ont toutes un point commun : une mauvaise gestion de ses pensées et émotions négatives.

Il est clé de se focaliser sur ces intangibles pour être enfin confiant.e, assuré.e, résilient.e et tourné.e vers l’action.

 

7 | Ne pas avoir le contrôle de son agenda

Nous avons évoqué les intangibles de la gestion de carrière : confiance en soi, assurance, gestion de ses pensées et émotions.

Les tangibles, c’est votre to do list, votre capacité à la gérer efficacement et à maîtriser votre agenda :

  • en vous focalisant sur ce qui est important ou urgent,
  • en déléguant ce qui peut l’être,
  • en imposant vos contraintes plutôt que de vous voir imposer celles-des autres,
  • en maîtrisant votre temps,
  • en posant des limites pour garder du temps pour vous.

C’est un aspect crucial qui demande de l’entraînement, de la discipline, de l’affirmation personnelle et beaucoup de planification. 

C’est un des aspects clés du leadership, qui nécessite :

  • du coaching personnel, pour conserver la motivation et éviter le perfectionnisme, la procrastination, la dispersion, etc.
  • la création d’un système performant.

Vous pouvez vous aider également de nombreuses applications permettant d’organiser, d’automatiser, de planifier et de vous rappeler vos différentes activités.

 

8 | Ne pas développer ses relations & son réseau

Développer des relations peut sembler artificiel et surtout utilitariste.

Mais le réseau, c’est avant tout l‘art de créer et entretenir des relations, et d’établir un cercle vertueux de soutien mutuel.

La base de ce réseau est constituée par les personnes que vous rencontrez naturellement dans votre environnement professionnel et personnel, et avec qui vous avez des affinités.

A partir de là, vous allez entretenir et étendre ce réseau de connaissances, sans que cela ne demande un investissement considérable.

En effet, la théorie des liens faibles veut que les opportunités viennent plus naturellement de connaissances que des personnes de votre réseau proche, simplement parce que ces personnes sont exposés à d’autres opportunités et informations que celles que vous connaissez par votre cercle resserré.

Par ailleurs, il n’est pas nécessaire que ces personnes soient dans votre domaine, ou à un niveau plus avancé que le vôtre.

La base du réseau est l’échange et le partage. Partager des informations, des conseils et des recommandations se fait à tous niveaux et dans toutes les industries. 

Enfin, une clé du réseau est la réciprocité : pensez à partager votre expertise ou des informations pertinentes aux personnes de votre réseau, et à les aider quand vous le pouvez.

 

9 | Ne pas prendre de risques dans sa carrière

Vous avez peut-être atteint un niveau dans votre carrière où vous avez trouvé un certain équilibre, pour un salaire qui vous convient (même si vous pouvez toujours demander une augmentation).

Pourtant, il faut se méfier de sa zone de confort.

Elle crée une forme de complaisance, de “je me satisfais de ce que j’ai” qui empêche de progresser.

Bien sûr, prendre des risques demande d’avoir foi en ses capacités et habiletés.

D’y aller, même si on n’est pas sûr.e du résultat, et qu’on n’a pas de preuves ou de certitudes que “ça peut marcher”.

C’est aussi se mettre en position de ne pas savoir et remettre en jeu ses savoirs, talents et compétences, accepter d’être, à nouveau, un.e débutant.e.

Et pour ce qui est de prendre des risques, de tenter de nouvelles choses, on n’est jamais assez prêt.e.

De fait, une étude Hewlett Packard a montré que les hommes candidatent à un poste quand ils ont 60% des compétences attendues. Les femmes ne candidatent pas si elles n’ont pas 100%.

Coachez-vous sur vos résistances et votre peur du changement.

Allez à la poursuite de ces opportunités qui peuvent accélérer votre carrière et vous permettre d’apprendre.

Et, surtout, faites-le avant d’être prêt.e.

 

10 | ne pas demander d’aide, ni participer activement à votre développement pro

De la même façon qu’il faut un village pour élever un enfant, il en faut un pour construire une carrière.

Vous pouvez penser à tort que demander de l’aide est un aveu de faiblesse.

Qu’il faut paraître fort, en possession de vos moyens, et connaissant toutes les solutions.

Mais demander de l’aide est au contraire un signe de maturité.

Et une initiative qui vous permet d’approfondir vos relations avec des collègues ou mentors qui se feront un plaisir de vous aider. 

C’est une action qui permet également de communiquer sur ce que vous faites et d’engager les autres dans vos projets.

Demander de l’aide va vous permettre de relâcher la pression et de créer encore plus de créativité et d’opportunités dans votre job

Au-delà de l’aide informelle que vous pouvez recevoir, il est important de vous investir activement dans votre développement professionnel.

A chaque étape, vous allez avoir besoin de nouvelles compétences, stratégies et surtout façons de penser pour atteindre vos objectifs.

Ce qui vous a permis d’arriver où vous en êtes ne vous aidera pas pour passer à l’étape suivante.

Et dans le domaine du développement, il y a :

1/ ce que vous savez que vous ne savez pas, ces compétences que vous aimeriez développer, ou ces comportements que vous aimeriez changer.

2/ ce que vous ne savez pas que vous ne savez pas, c’est-à-dire ce qui est hors de votre compréhension, pour l’instant.

La vie que vous voulez, l’équilibre que vous recherchez, l’argent que vous souhaitez gagner, vous êtes la seule personne à même de les créer, avec votre intelligence et vos apprentissages à chaque étape.

Investir en vous-même et votre éducation par le biais de formations, conférences, lectures, et coaching, est ce qui vous emmènera le plus loin, intellectuellement, spirituellement, émotionnellement.

Et c’est l’investissement qui vous apportera le meilleur ROI.

En conclusion

Vous allez faire de nombreuses erreurs tout au long de votre carrière. Qui vont vous apprendre d’importantes leçons et vous faire grandir. 

Mais celles que nous avons vu dans cet article sont souvent inconscientes et peuvent facilement être dépassées.

Le plus important ?

  • Etre au clair sur votre chemin professionnel
  • Vous focaliser sur les intangibles (confiance en soi, assurance, affirmation personnelle, résilience), qui passent par une saine gestion de vos pensées et émotions.
  • Sécuriser les tangibles, c’est-à-dire votre agenda et votre to do list.

C’est sur ces aspects que je vous accompagne au travers de mes programmes de coaching.

N’hésitez pas à jeter un oeil, ou à prendre RDV pour un café virtuel.

Et vous, laquelle de ces erreurs souhaitez-vous dépasser ?

10 erreurs de carrière - aureliefoucart.com
  • Save

Téléchargez le guide des 10 erreurs qui freinent votre carrière.

Dans ce guide complet, vous trouverez toutes les stratégies & exercices pour y remédier.

10 erreurs qui freinent votre carrière - aureliefoucart.com
  • Save

développer votre carrière

Besoin de ressources gratuites pour développer votre confiance, votre leadership & votre carrière ? 

TAGS:

PARTAGER

Partager sur email
Partager sur linkedin
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Coaching de carriere & developpement professionnel - aureliefoucart.com

Aurélie Foucart

Leadership. Carrière. Coaching

Je vous aide à franchir la prochaine étape de votre carrière, à dépasser les plateaux et les obstacles, à clarifier vos objectifs et à construire leadership, affirmation & confiance en vous.

Les Ressources

Tous les outils à télécharger

SE CONNECTER AILLEURS

Conseils de carrière

Conseils gratuits dans votre boîte mail

Cliquez pour vous inscrire.

ACCELEREZ VOTRE DEVELOPPEMENT DE CARRIERE

gallery

snapwidget

se connecter ailleurs

Découvrez

Mon Journal de Carrière

Votre guide à toutes les étapes de votre développement professionnel 

©2021 Aurélie Foucart | Tous droits réservés
Politique de confidentialité
Share via
Copy link
Powered by Social Snap